samedi 31 mars 2012

Pour la bonne cause.


Joselyne Drécourt, présidente de l'association ISIS, oeuvrant essentiellement au sein de l'hôpital de Saint-Quentin, m'a demandé d'animer une soirée ciné philo pour une bonne cause (voir vignette). Le thème sera le bonheur, les bénéficiaires de la recette sont des enfants pas très heureux : l'école des orphelins de Phnom-Penhn. Pour une bonne cause, faites un beau geste, participez !

vendredi 30 mars 2012

La philo en peinture.




90 personnes hier soir au ciné philo pour voir "Bruegel, le moulin et la croix", de Lech Majewski". Pas mal du tout pour ce genre de film. Notre invitée : Gisèle Breteau Skira (vignette 1, au micro ; à gauche, Julie, de l'ACAP). A la fin (vignette 2), Jean-Philippe Cayla en a profité pour annoncer son banquet sur l'amour (voir le billet de lundi). Au moment de se séparer, la discussion se poursuit (vignette 3 : à gauche, Annabelle, du café philo de Tergnier ; au milieu, Michèle Zann, directrice du cinéma).

jeudi 29 mars 2012

mercredi 28 mars 2012

En attendant la jeunesse.


ce n'est pas moi qui animais ce café philo à Wassigny malgré mon attachement à la laïcité, mais mon collègue Jean-Paul Senellart. On me reverra dans le coin, à Guise, le 24 avril, au pub La Mine, pour une séance sur le thème de la jeunesse.

Pour rappel : le ciné philo de demain au mutiplexe de Saint-Quentin avec un magnifique film sur Bruegel, en présence d'une spécialiste qui viendra tout nous expliquer sur l'Ancien !

mardi 27 mars 2012

lundi 26 mars 2012

Le Banquet de Cayla.





Plus de 2000 ans après Platon, c'est le Banquet de Cayla*, sur le même thème, l'amour. On mangera et on philosophera en très bonne compagnie (vignette 4, menu et intervenants). J'y parlerai de l'amour de Dieu (pourquoi pas ...), une de mes élèves, Emmanuelle, conviée elle aussi à intervenir. Inscrivez-vous vite ! (vignette 3)

*Jean-Philippe Cayla, longtemps administrateur de la Ligue de l'enseignement de l'Aisne, fondateur de l'association Rencontre Citoy'Aisne.

Rousseau en serre.


Samedi après-midi, dans la serre de l'hôtel Acloque à Amiens où j'ai fait une conférence sur la philosophie de Rousseau. Jean-Jacques, au milieu des plantes et des fleurs, aurait apprécié l'endroit.

LHM-Flash n°103


dimanche 25 mars 2012

Journée contre le racisme 3




Vignette 1 : Florian s'est livré à un exercice de rhétorique à partir d'un mot tiré au sort parmi dix, intégration, préparé en trente minutes.

Vignette 2 : c'est la traditionnelle mêlée finale, les élèves de Lyon-Jumentier se précipitent sur moi pour me donner leurs cartes de la fraternité, qui seront échangées avec celles des lycéens d'Henri-Martin. Dans la cohue des mains qui se lèvent, on ne voit plus que mon bras !

Vignette 3 : pour terminer, j'accompagne nos invités pour prendre un verre au Carillon, comme l'an dernier, et sous un soleil identique ! De gauche à droite : Jacqueline Hargous, Jean-Claude Natteau, Olivier Lazo, Martine Gérard, Jacques Bry, Philippe Henry, Anna Osman. A l'an prochain !

Journée contre le racisme 2





Vignette 1 : Emmanuelle lit un poème de son choix, sous l'oeil attentif du proviseur Guy-Roger Meitinger, au fond, main sous le menton.

Vignette 2 : en arrière-plan, le directeur de Lyon-Jumentier, Michel Devaux, et l'équipe enseignante.

Vignette 3 : lecture des cartes de la fraternité des lycéens, par Delphine (au micro), Anthinéa, Margaux, Sandy, Emeline. Emmanuelle brandit les photographies correspondant aux messages.

Vignette 4 : au tour des écoliers de lire leurs messages, ce qui m'oblige à faire mon Jacques Martin !

Journée contre le racisme 1





Vignette 1 : vendredi matin, lancement de la traditionnelle cérémonie sous le préau du lycée. A mes côtés, les étudiants en BTS audio-visuel assurent la précieuse sonorisation.

Vignette 2 : nos invités, élus et responsables d'association.

Vignette 3 : le public, élèves et enseignants.

Vignette 4 : première prestation, la chorale de l'école Lyon-Jumentier, sous la direction de Jacqueline Hargous.

Café philo à La Fère.





Le lycée professionnel de La Fère m'a demandé d'organiser et d'animer un café philo pour les internes jeudi soir dernier. J'ai commencé par rassurer les lycéens présents, qui n'ont pas philo dans leur enseignement, qui redoutent un peu cette matière. Le thème retenu par Marie-Neige Garcia, CPE de l'établissement, à l'origine de la rencontre, était les discriminations. Tout s'est très bien passé, les élèves ont pu s'exprimer librement, avec parfois des opinions surprenantes. C'est sûr, je reviendrai.

samedi 24 mars 2012

Le bonheur en AP.


C'était jeudi matin, en accompagnement personnalisé, une réflexion-débat sur le bonheur. Et la confirmation que cette initiation à la philosophie auprès des Secondes est pédagogiquement plus difficile pour moi que mes cours traditionnels en Terminale, en tout cas avec le groupe du jeudi.

vendredi 23 mars 2012

Vive l'hérésie !



Suis-je hérétique en voulant introduire la philosophie à l'école primaire ? C'est bien possible mais c'est ainsi : vive l'hérésie !

jeudi 22 mars 2012

LHM-Flash n°102



Ce dernier numéro de LHM-Flash, où il est beaucoup question de moi, allez savoir pourquoi.

mercredi 21 mars 2012

Solo.


A Cambrai cet après-midi, devant l'UTL, cette réflexion sur la solitude.

mardi 20 mars 2012

Bruegel au ciné philo.



Un film magnifique sur Bruegel l'Ancien pour le prochain ciné philo, que je recommande vivement aux enseignants et élèves d'arts plastiques.

lundi 19 mars 2012

Il y a urgence.


Avec ce qui se passe en France depuis ce matin, il y a urgence.

dimanche 18 mars 2012

Bien chers frères ...


La nouvelle période d'accompagnement personnalisé pour les Secondes, avec ma collègue Nathalie Doyen, a commencé par le thème de la fraternité (l'introduction en vignette). En groupe, j'ai repéré trois lascars, à surveiller de près pour les prochaines séances. En débat réunissant tous les élèves, les trois ne l'ont pas ramené. C'est la vertu du collectif, on n'ose pas ce qu'on ose en groupe plus restreint. Au départ, la prise de parole était très timide. Ils ne sont pas habitués à moi comme prof, à mon style. Je crois que je leur ai fait un peu peur. Après, les langues se sont déliées, les mains se sont levées. J'ai réussi à les faire réagir. Gagné !

L'éternité, stop ou encore ?


Café philo mardi dernier au temple protestant de Saint-Quentin, autour de cette question : Avons-nous besoin d'être éternels ? Évidemment, s'il s'agit d'une éternité de souffrances, la réponse est vite trouvée ...

J'ai osé.


Vendredi soir, j'étais l'invité du café philo à Tergnier, à l'initiative de l'association Les petits Socratiques. Thème de la séance : Faut-il oser ? J'ai conclu en osant quelque chose je ne n'aime pourtant pas, faire de la retape pour mon livre. La promo dans une librairie ou un salon du livre oui, mais en parler dans n'importe quelle occasion non (le livre marche bien, vit sa propre vie, n'a pas besoin de retape). Mais le sujet du débat m'y poussait, j'ai donc osé. Remarquez le "décor" en fond, surréaliste, bunuelien, osé lui aussi, mais là je n'y suis pour rien.

Qu'est-ce qu'une femme ?




Café philo à l'Epide jeudi dernier, avec cette question abrupte : Qu'est-ce qu'une femme ? A question abrupte réponses fines, ainsi va la philosophie.

150 femmes et hommes.





Lundi dernier, nouveau record atteint au ciné philo : 150 spectateurs pour voir "Louise Wimmer", dans le cadre de la journée mondiale des femmes (vignette 1). Nos deux invitées, Marie-Lise Semblat et Sylvie Racle (vignette 2), ont su passionner le public après un film non moins passionnant. Les interventions ont été nombreuses (vignette 3). A la fin, une bonne cinquantaine de personnes ont poursuivi la discussion autour d'un verre dans le hall du cinéma (vignette 4).

Trop ce n'est pas trop.





Le temps passe trop vite et j'ai trop d'activités à vous signaler. Il me faut donc revenir une semaine en arrière, le samedi, pour évoquer une manifestation inédite, à la bibliothèque : une conférence à base de lecture de textes, en l'occurrence Les Misérables de Victor Hugo. La ligne directrice de mon interprétation philosophique : ce gros roman comme réflexion morale sur le bien et le mal. La trame de ma conférence (vignette 1) donne les références des extraits lus (dans l'édition Livre de poche).