mercredi 29 février 2012

mardi 28 février 2012

lundi 27 février 2012

Devoir de mémoire.



Il ne faut jamais laisser partir les élèves en vacances sans leur donner un petit quelque chose à faire pour la rentrée. Ils pourraient m'oublier entre temps ...

dimanche 26 février 2012

Un assureur qui philosophe.




Mardi soir, au château de Beauregard, siège de la Ligue de l'enseignement de l'Aisne, Alain Caubet, directeur national de l'APAC (le système d'assurances de nos associations), est venu nous parler de questions fort techniques, très pratiques, "concrètes" comme on dit aujourd'hui, surtout pour nos associations sportives souvent confrontées à des problèmes épineux en matière d'indemnisation des victimes d'accidents (parfois graves).

Pas de philosophie là-dedans ? Erreur, que de la philosophie ! Les règles de l'assurance soulèvent très directement des questions philosophiques fondamentales : la liberté, la responsabilité, la sécurité, l'argent, la personne, la collectivité, la règle et sa transgression, l'évolution de la société et quelques autres concepts indispensables à la réflexion. Un assureur est un philosophe qui s'ignore.

Vignette 1 : à mes côtés, de gauche à droite, Alain Caubet et Sylvain Largy, directeur de la Ligue de l'enseignement de l'Aisne.

Vignette 2 : avec Jean-Louis Gasdon, président de l'Association Sportive de Cyclotourisme de Montescourt-Lizerolles, qu'il m'arrive aussi de retrouver dans l'auditorium de l'IFSI à Saint-Quentin (j'y serai vendredi prochain).

Merci à Daniel Cadet pour les photos.

samedi 25 février 2012

Ce n'est qu'un au revoir.





Jeudi soir, avant d'aller animer le café philo à l'Epide, je passe au siège de la Fédération des centres sociaux de l'Aisne (c'est juste dans ma rue, un peu plus haut de chez moi). L'animatrice fédérale, Lucie De Vliéger, fête son départ, elle retourne à la CAF, son employeur précédent. Le président de la Fédération, Jean Crossat, lui rend hommage comme il se doit (vignette 1). A quoi Lucie répond par un bref discours (vignette 2, au côté de Florence Babillote, présidente du centre social du Vermandois, et Patricia Puchacz). Et pour terminer, juste avant que je ne parte, une dernière photo, clic-clac (vignette 3). Mais ce n'est qu'un au revoir. Autour de la table aux petits fours, une idée a germé : organiser un café philo à Moy-de-l'Aisne, ma nouvelle conquête, mon futur projet !

Merci à Maria pour les photos.

vendredi 24 février 2012

Vive la liberté !






Hier soir, à l'Epide, réflexion sur la liberté.

jeudi 23 février 2012

Encore et toujours le conflit.



Hier après-midi à Cambrai, à l'UTL, atelier-philo sur le conflit (plan de mon intervention en vignette), en attendant de revoir mes amis pendant les vacances, le 8 mars, lors d'une sortie à Paris, leur faisant une visite commentée du cimetière de Montmartre.

mercredi 22 février 2012

Une feuille irremplaçable.




Le centième numéro de LHM-Flash, en couleur et avec un éditorial du Proviseur ! On y apprend que Vincent Savelli n'est pas le seul rédacteur mais aussi Palmina, bien connue de ceux qui fréquentent le bureau de la vie scolaire. Je repère une question angoissée : "LHM-Flash survivra-t-il à son auteur ?" (qui prendra sa retraite en fin d'année scolaire). J'ai la réponse, attristée : non ! L'amicale du personnel est morte il y a quelques années, faute de personnel pour y adhérer et surtout s'en occuper. LHM-Flash, je ne vois que Vincent Savelli pour s'en charger. Qui a dit que personne n'était irremplaçable ? J'aimerais tellement me tromper.

mardi 21 février 2012

Nim un peu seul.

Petit public pour grand documentaire hier soir au ciné philo, c'est dommage mais le succès est toujours une énigme. Le Projet Nim, de James Marsh, est pourtant agréable et passionnant à regarder, posant des questions qui sont d'actualité : les limites de la science, le rapport entre l'homme et les bêtes, la question morale de l'expérimentation, le mystère de l'animal, etc. Mais une oeuvre qui n'est pas promue par la télévision, qui n'implique pas une célébrité, a peu de chance de s'imposer et d'attirer les spectateurs. Qu'importe, le ciné philo est justement là pour ça : faire connaître des créations que le système ne retient pas, que l'opinion boude.

lundi 20 février 2012

Mona Lisa.






Café philo ce samedi à Soissons, animé par Philippe Henry, sur le thème : "Faut-il brûler la Joconde ?" Je n'y étais pas puisqu'à la même heure j'animais la séance de Guise. A Soissons, avec Colette et Hugues, le café philo se termine toujours autour d'une table.

dimanche 19 février 2012

Se contenter de peu ?






Hier soir, à Guise, café philo sur la sobriété, mode de vie ou pas ? (introduction, vignette 1). Une fois le débat lancé (vignette 2), nous nous sommes demandés, à la suite d'Epicure, s'il fallait "se contenter de peu" (vignette 3). J'ai quant à moi porté un regard sceptique sur la sobriété (vignette 4).

samedi 18 février 2012

Rencontre avec Lacoche.



Rencontre cet après-midi avec l'écrivain picard Philippe Lacoche à la librairie Cognet, échange de bons procédés (il me dédicace son livre et je lui offre le mien) et projet d'avenir (un débat fin mai-début juin sur l'imaginaire du cyclisme dans la culture populaire, dans le cadre des manifestations pour l'arrivée du Tour de France à Saint-Quentin).

vendredi 17 février 2012

jeudi 16 février 2012

Des protestants philosophes.



C'était mardi soir, chez les protestants de Saint-Quentin, pour parler du mal.

mercredi 15 février 2012

mardi 14 février 2012

Valentin en conflit.



Ce matin, à l'atelier d'insertion du centre social de Guise, pour un café philo sur le thème : "Le conflit est-il à la base des relations humaines ?" Le jour de la saint Valentin, je ne sais pas si la question s'y prête ou pas, mais je ne l'ai pas fait exprès, à moins que mon inconscient n'ait parlé ...

lundi 13 février 2012

dimanche 12 février 2012

Rousseau à Amiens.



Je dévoilerai dans quelques temps le programme saint-quentinois et axonais de la célébration des 300 ans de la naissance de Jean-Jacques Rousseau. En attendant, voici en vignette quelques rendez-vous à Amiens (des conférences-débats).

samedi 11 février 2012

Demandez le programme !



Le magazine du multiplexe CinéQuai est paru, vous pouvez le retirer gratuitement dans le hall du cinéma. Je présente dans l'éditorial les prochains films de la programmation art et essai dont font partie les séances de ciné-philo (en vignette).

vendredi 10 février 2012

jeudi 9 février 2012

Clic de fin.



Dernière séance pour cette période d'accompagnement personnalisé d'initiation à la philosophie, avec ma collègue de sciences économiques et sociales Nathalie. Nous voulions marquer le coup en faisant le débat (sur la culture) à l'extérieur, dans un café, mais je n'ai pas trouvé de lieu adapté. Alors on a fait la photo (tous n'ont pas voulu figurer, c'est leur liberté, je ne force pas).

mercredi 8 février 2012

Pas famille, très famille.



Cet après-midi à l'UTL de Cambrai.

mardi 7 février 2012

Tintin à Laon.




Conférence cet après-midi à l'IUTA de Laon sur Tintin et la philosophie. Public nombreux, jusqu'en fond de salle, pas de micro mais ma voix, comme celle de Haddock, a porté loin.

lundi 6 février 2012

Eléphant ou fourmi.




Le rédacteur du bulletin hebdomadaire de mon lycée, se référant à Fontenelle, compare les professeurs de philosophie à des éléphants (vignette 1). Je me vois plutôt comme une fourmi.

dimanche 5 février 2012

Vie d'une ville.



Dans les semaines qui viennent, je poursuivrai cette série de conférences-débats qui a commencé jeudi soir à la librairie Cognet. A partir de l'ouvrage "Les Saint-Quentinois sont formidables", il s'agit pour moi et mes interlocuteurs de débattre de notre ville, ses habitants, la vie qu'on y mène, les personnages qui marquent, les liens sociaux qui se tissent, les activités qui s'y déploient, les lieux qui se transforment ou qui subsistent.

samedi 4 février 2012

Le courage de la liberté.



Paroles sans micro.






Cet après-midi, au café philo dans la bibliothèque de Saint-Quentin, le public était nombreux (vignette 1 et 3) mais il manquait le micro : ça s'est tout de même très bien passé. Une élève du lycée Henri-Martin a pris la parole pour nous expliquer la conception de la liberté chez Spinoza (vignette 2) et j'ai terminé par ma traditionnelle présentation d'ouvrages (vignette 4).